Que faire à Marrakech ?

Envie d’une escapade en amoureux placée sous le signe de l’exotisme ? Si vous avez peu de temps ou un petit budget, pourquoi ne pas opter pour Marrakech, au Maroc ?

La ville ocre vous ravira par ses charmes multiples. À peine débarqué à l’aéroport de Ménara, vous serez immergé dans l’ambiance. Ici, la chaleur s’empare de vous, le sol en terre battu (bien que nombre de rues dans les quartiers modernes soient bétonnées, évidemment) vous hypnotise; à l’instar des maisons aux couleurs si particulières.

 

1 – La place Jemaa el-Fna

Voilà ici votre point de départ, mais aussi votre point de repère afin de partir à la découverte du centre historiques de la ville. Ce que l’on appelle la Kasbah.

Centre névralgique de la vie marrakchie, vous serez happé par les vendeurs d’épices, d’onguents et de poudres aux vertus supposées miraculeuses. C’est évidemment ici que vous trouverez le décor de carte postale de la ville avec ses fameux charmeurs de serpents et ses tatoueuses au henné.

Marrakech

2 – Le souk et le marché des épices

C’est le passage obligé. Vous allez adorer vous perdre dans les ruelles de ce marché à ciel ouvert ou couvert (selon les lieux). Attention, aux deux-roues et autres charrettes chargées de volailles qui vous frôlent à toute allure.

 

3 – La médersa Ben Youssef

Voilà une ancienne école coranique située en plein centre qui si elle n’est plus en usage n’a rien perdu de sa superbe. Vous y découvrirez l’art du zellige (carreaux de faïence) si typique de l’art arabo-islamiques.

 

4 – Le jardin Majorelle

Yves Saint Laurent et Pierre Bergé se sont épris de la ville dans les années 1970. Ils ont d’ailleurs acheté la villa et le jardin Majorelle pour y élire domicile une partie de l’année.

Le jardin luxuriant et ses bassins est un vrai coin de paradis dans un Marrakech brûlant. Le tout avec le fameux bleu Majorelle. Le tableau est saisissant et inoubliable.

Marrakech

5 – Le palais de la Bahia

Ancienne demeure de notables de la ville (dont le général Lyautey, sous le protectorat, au début du XXe siècle), vous apprécierez l’architecture faste du lieu.

Auteur de l’article : Juliette

Globe trotteuse dans l’âme, spécialisée dans la finance, l’économie internationale, et l’immobilier français

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *