Découvrir Madagascar

Du Nord au Sud, de l’Est jusqu’à l’Ouest, vous ne serez pas déçu de la beauté du paysage et de la diversité culturelle et ethnique que vous allez découvrir. Des plantes endémiques, des lémuriens, des plages de sable fin, des sites naturels et tant d’autres. Une biodiversité exceptionnelle qui fait tout le charme de Madagascar.

La richesse de chaque région

La Grande île compte six grandes villes dont Antananarivo la capitale, Diégo-Suarez situé à la pointe de l’île, Majunga se trouvant à l’Ouest, Tamatave à l’Est et Tuléar au Sud.

Chaque ville dispose de ses propres atouts faisant d’un séjour à Madagascar une véritable découverte aussi originale que passionnant.

Les hautes terres de Madagascar

La capitale et ses alentours constituent les hautes terres de Madagascar. Antananarivo est surtout connu pour ses douze collines sacrées, abritant les Rova ou les anciennes demeures des rois et reines, qui se sont succédés. En s’éloignant des cohues du centre-ville, vous pouvez découvrir un paysage magnifique dominé par les grandes plaines et rizières ainsi que des régions volcaniques.

Ces dernières qui sont la plupart des sites touristiques comme la région d’Ampefy abritant le Geyser ou encore la région d’Antsirabe est son lac Tritriva.

Antananarivo

Les littorales aux allures de carte postale

Des kilomètres de sable blanc et de cocotiers, voilà ce que Madagascar propose à ses touristes. Diégo-Suarez et sa petite île de Nosy-Be, vous offre une faune et une flore exceptionnelles, lui permettant chaque année d’attirer des touristes partout dans le monde.

Si vous voyagez à Tamatave, faites un détour dans l’île de Sainte-Marie au moment du festival des baleines. Majunga quant à elle regorge de nombreux sites touristiques dont le Cirque Rouge avec son paysage aux sols multicolores.

Pour finir votre voyage dans le Sud, n’oubliez de vous arrêter dans la fameuse allée des baobabs pour prendre quelques clichés.

 

Auteur de l’article : Juliette

Globe trotteuse dans l'âme, spécialisée dans la finance, l'économie internationale, et l'immobilier français

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *