La France du Moyen Âge existe encore

Tout le monde sait que la France est un très vieux pays. A ce titre, il a subi de nombreuses influences en termes de politique, gastronomie et surtout d’architecture. De ce fait, il subsiste encore dans l’hexagone de nombreux villages pittoresques et surtout de nombreux villages de caractère. Quand on se promène dans ces rues, nous sommes comme projetés hors du temps. Dans un autre monde. On ne peut qu’imaginer les chevaliers qui passaient dans ces ruelles avoir une vaste idée de l’odeur qui résidait dans ces murs au temps où la nature était encore sauvage. C’est perché sur sa colline que le village de banne en Ardèche inspire ces pensées. 

Banne un village qui porte bien son nom

C’est perché comme son nom d’origine celte indique que le village de banne s’impose et surplombe toute la vallée. On peut donc voir ce village de très loin. De la même façon, ce vieux village avait une vue imprenable sur les environs. Ce qui était bien pratique pour voir arriver de loin des troupes ennemies ou quelconques voyageurs. Parce que le village de Banne possède un vieux bastion érigé pendant le douzième siècle. Du haut de ce château, on ne peut qu’imaginer, aujourd’hui, ce que les seigneurs des lieux pouvaient voir et ressentir. Parce que les alentours de bannes sont comme magiques. Toujours figés. 

Les forêts naturelles, curiosité à découvrir

L’Ardèche a cette particularité de posséder de nombreuses forêts naturelles. Aujourd’hui, elles portent fièrement l’adjectif de curiosité. Parce que les roches calcaires qui forment ces forêts ont avec le temps et l’érosion pris de nombreuses formes naturelles surprenantes. Ce qui donne un aspect véritablement magique à ces paysages du sud de la France. Un lieu enchanteur qui favorise l’imagination, la curiosité et l’attrait. L’Ardèche est donc un lieu de vacances idéal pour la famille ou entre amis. Pour des vacances magiques ou sportives.

Auteur de l’article : Juliette

Globe trotteuse dans l'âme, spécialisée dans la finance, l'économie internationale, et l'immobilier français

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *