Pourquoi EDF perd des clients au profit de la concurrence ?

Il a été constaté que de plus en plus les clients se détournent d’EDF au profit de ses concurrents. Les taux d’adoption d’une solution alternative grimpe d’une manière exponentielle. Plusieurs raisons peuvent expliquer cet état de fait. Il s’agit principalement d’offres plus attractives de la part des concurrents de l’Electricité de France mais également de la prise en compte du facteur écologique avec l’alternative des énergies renouvelables.

Des offres plus attractifs

Les concurrents d'EDF (Electricité de France) tels que Total et Cdiscount offrent des services plus attrayants avec une politique de fidélisation rigoureuse là ou EDF parie sur son antériorité et l’habitude des clients à ses services. D’après la commission de régulation de l’énergie, les pertes de clients se comptent en centaines de mille. Cette régression se fait sentir d’année en année contrairement à ses concurrents qui gagnent du terrain depuis la libéralisation du secteur il y a de cela dix ans. Ces derniers augmentent les offres à prix libre qui, depuis  2016, s’estiment à plus de quinze pour cent du marché. Direct Energie a gagné plus de trois cent mille clients, en six mois, en opérant une réduction de 5 pour cent. La concurrence étant souvent au bénéfice du client, la situation ne risque pas de se retourner sitôt.

L’alternative des énergies renouvelables

Pour des raisons de protections environnementales ou plutôt financières, la tendance semble être l’adoption des énergies renouvelables. Sur cette lancée des compagnies comme Enercoop proposent des offres cent pour cent énergies renouvelables, un pur bonheur pour ceux qui se préoccupent du bien être de notre chère planète. Le nombre de ses clients augmente de quarante pour cent entre 2015 et 2017. C’est un secteur d’avenir et qui permet de faire de l’économie d’énergie, donc des économies. Un voyage au canada par exemple nous fera découvrir que certaines compagnies proposent, comme avantage financier, de faire créditer leur surplus de production à Hydro-Québec qui est la compagnie nationale.

Auteur de l’article : Juliette

Globe trotteuse dans l'âme, spécialisée dans la finance, l'économie internationale, et l'immobilier français

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *