Eviter une saisie immobilière

Le portage immobilier offre les avantages pour un particulier en situation de surendettement, pour un entrepreneur ayant un projet à financer et dont le contexte ne lui permet pas de passer par le circuit classique de prêt bancaire. Il permet de disposer rapidement de fonds sans avoir recours à un établissement bancaire tout en continuant à vivre dans son logement.

Pourquoi envisager le portage immobilier ?

Il va fournir les fonds nécessaires au remboursement des créanciers. Il permet de solder rapidement les dettes et éventuellement de se dégager de la trésorerie. Le notaire rédacteur de l’acte du portage immobilier est en mesure de faire cesser la procédure de saisie immobilière même dans le cas où le juge aurait déjà prononcé la vente forcée du bien. Il faut tout de même plusieurs semaines au notaire pour rédiger l’acte d’où l’importance d’agir vite. Le portage immobilier va permettre de solder tous les crédits. Vous n’aurez qu’une seule mensualité à régler durant le portage. Et lorsque vous aurez racheté le bien, elle correspondra au remboursement du portage immobilier.

Besoin de trésorerie

Le portage immobilier reste pour une entreprise qui souhaite développer un projet une excellente solution et cela sans passer par la case banque. Le patrimoine immobilier est alors utilisé pour obtenir des fonds en transférant temporairement le bien à un tiers. L’argent sera disponible en moyenne après deux mois à réception des documents nécessaires au notaire pour instruire le dossier. Le portage immobilier est une forme d’hypothèque entre particuliers. Le principe consiste à transférer la propriété à un investisseur avec une option de reprise à un prix bien déterminé. En un sens, le portage immobilier permet à des propriétaires en difficulté de contourner les catastrophes et en même temps réaliser des épargnes qui peuvent se rentabiliser. C’est un moyen efficace de trouver des liquidités rapidement.

Auteur de l’article : Juliette

Globe trotteuse dans l'âme, spécialisée dans la finance, l'économie internationale, et l'immobilier français

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *