Comment réussir l’achat de son fonds de commerce ?

La création d’une société est un projet difficile à réaliser. De nombreux obstacles se dressent en face des entrepreneurs. La recherche du financement nécessaire au démarrage des activités peut se relever un vrai parcours du combattant. Le choix de la forme juridique constitue également une décision cruciale qui aura des incidences dans le futur. Autant de difficultés qui poussent certains à se lancer dans l’achat d’un fonds de commerce. Le repreneur se porte ainsi acquéreur d’une activité qui a déjà connue sa phase de développement. La clientèle, les équipements, le droit au bail, et tous les autres éléments corporels et incorporels du fonds de commerce deviennent sa propriété. 

Connaître les éléments qui constituent le fonds de commerce

Pour l'achat d'un fonds de commerce à Brive La Gaillarde, il est important de savoir quels sont les éléments corporels et incorporels qui doivent être mis à la disposition du repreneur. Le but de cette cession est de permettre à l’acheteur d’assurer la continuité de l’activité commerciale du précédent propriétaire. 

Pour ce qui est des éléments corporels, ils comprennent la clientèle, le nom commercial, l’enseigne, le droit au bail, les marques, les brevets, les licences… S’agissant des éléments corporels, on distingue le matériel et les outillages, les véhicules utilitaires, le mobilier, les agencements… Toutefois, si le vendeur le décide, il est possible que l’un ou l’autre de ces éléments ne soit pas inclus dans la cession. Il n’y a que la clientèle qui ne saurait faire l’objet d’une exclusion lors de la vente. Pour ce qui est du stock de marchandises, il n’est pas compris dans le fonds de commerce dans la mesure où il est soumis à la TVA. 

Bien évaluer la valeur du fonds de commerce

La valeur du fonds de commerce est déterminée grâce au chiffres d’affaires ou au bénéfice annuel réalisé. Cependant, les éléments du fonds doivent être étudiés séparément dans le but d’apporter d’éventuelles corrections à ce mode d’estimation. Si le commerce est situé dans une zone touristique, cela apporte une valeur ajoutée à son prix.

En outre, pour effectuer une évaluation qui soit la plus juste possible, il importe de réaliser une analyse poussée de l’activité commerciale. Mais également de tous les éléments d’ordre humain, économique et technique.  

Respecter les formalités juridiques

Lors de la cession du fonds de commerce, le vendeur a l’obligation de fournir à l’acheteur toutes les informations nécessaires. L’acte de vente doit également comporter certaines mentions obligatoires. 

Auteur de l’article : Juliette

Globe trotteuse dans l'âme, spécialisée dans la finance, l'économie internationale, et l'immobilier français

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *